Semaine blanche 2021 : exposition « Fragiles quotidiens » à la Galerie des Beaux-arts

Semaine blanche 2021 : exposition « Fragiles quotidiens » à la Galerie des Beaux-arts

La Galerie des Beaux-arts, espace d’exposition de l’ÉSAVL-ARBAL, reprend du service après plusieurs semaines de fermeture, avec l’exposition Fragiles quotidiens.
Cette exposition est l’aboutissement d’un workshop animé par Alain Bornain, organisé par l’atelier de Peinture, et ce, dans le cadre de la Semaine blanche 2021 de l’ÉSAVL-ARBAL.
La Semaine blanche, c’est une semaine de workshops pluridisciplinaires, ouverts à des étudiants de tous niveaux et Options confondues. En cette année de pandémie, la Semaine blanche a été limitée à un workshop, celui animé par Alain Bornain.
Son workshop a questionné les recherches et les productions artistiques dans un souci d’échanges et de pratiques interdisciplinaires, s’adaptant ainsi aux réalités de la création artistique d’aujourd’hui. Avec pour thématique fragiles quotidiens, le workshop s’est inscrit dans une volonté de métissage et de pratiques plurielles. Huit étudiants s’y sont inscrits : Lulduz Batdalova (Bloc 3 Master en Peinture), Antonin Doppagne (Bloc 1 Master en Sculpture), Noémie Fisette (Bloc 3 Bachelier en Peinture), Anne-Sophie Fontenelle (Bloc 1 Master en Peinture), Chuting Huang (Bloc 3 Bachelier en Illustration), Bérénice Joëssel (Bloc 1 Master en Gravure), Anne-Cécile Neycken (Bloc 1 Master en Peinture) et David Vieutemps (Bloc 2 Master en Gravure).
Débutant ce lundi 18 janvier 2021, le workshop se clôture ce vendredi 22 janvier. Comme il est de tradition, il ouvre à une exposition des travaux élaborés pendant le workshop. Ainsi, les huit participants proposeront leurs travaux dans une scénographie qu’ils ont conçus eux-mêmes. L’exposition sera accessible :

du jeudi 28 janvier au samedi 13 février 2021,
du jeudi au samedi, de 14 h à 18 h.

L’exposition se déroulera dans le strict respect des mesures sanitaires : porter le masque ; respecter la distanciation physique (1.5 m et 4 m2 par personne) ; se désinfecter les mains via un gel hydroalcoolique à l’entrée ; respecter le filtrage à l’entrée (le nombre de visiteurs est calculé en fonction de la superficie de la Galerie) : attendre en rue suivant l’affluence ; rester dispersé en rue dans l’attente de la visite (éviter les attroupements) ; éviter de se rendre à l’exposition en fin d’après-midi dans la mesure du possible.

Au plaisir de vous y retrouver.

530 530 Bernard Secondini